ZX Spectrum+

La machine

Un peu d’histoire

Clive Sinclair en 1985

Clive Sinclair en 1985

Au début des années 80, les ordinateurs personnels sont des machines fort coûteuses, accessibles uniquement aux professionnels ou aux passionnés fortunés. Mais un homme va changer tout cela. Clive Sinclair est un inventeur britannique génial, doublé d’un entrepreneur avisé. En 1980, il se lance dans la micro-informatique en mettant sur le marché le ZX80, premier ordinateur personnel vendu en-dessous du prix symbolique des 100£. Le succès est immédiat. Suivront le ZX81, plus rapide, puis en 1982 le ZX Spectrum, qui apporte la couleur et le son.

Les capacités graphiques et sonores du Spectrum en font rapidement une plateforme de choix pour le jeu. Les éditeurs de jeux vidéo, jusqu’alors cantonnés aux console et aux bornes d’arcade se précipitent, ouvrant une nouvelle ère : celle du jeu sur micro-ordinateur.

Le ZX Spectrum original

Le ZX Spectrum original

En 1984, la concurrence se fait rude. Le Spectrum a toujours une longueur d’avance grâce à son ancienneté sur la scène micro et à l’étendue de sa logithèque, mais d’autres constructeurs se sont engouffrés dans la brèche. Le Commodore 64, plus récent et technologiquement supérieur, est son grand rival. En attendant de terminer la mise au point d’une machine révolutionnaire, le QL, Sinclair sort une version relookée du Spectrum : le ZX Spectrum+.

C’est un non-événement. Le seul apport réel du modèle « + » est le remplacement du clavier gomme, universellement honni, par un clavier semi-mécanique bien plus agréable. Pour le reste, il est techniquement identique à son grand frère. Mon faible personnel pour cette version tient purement au fait qu’il fut mon premier micro !

Le QL, bâclé, buggé et cher, est un échec. Les difficultés s’amoncellent ensuite pour Sinclair, qui finit racheté en 1986 par son rival Amstrad. Peu après, de nouvelles machines plus puissantes font leur apparition, qui annoncent la fin de l’ère des 8 bits : l’Atari ST et le Commodore Amiga…

Caractéristiques techniques

Le ZX Spectrum+

Le ZX Spectrum+

Le ZX Spectrum fut conçu dans le but d’être le moins cher des ordinateurs couleur de l’époque, ce qui explique certaines de ses limitations. Le Spectrum+ est à l’avenant :

  • Processeur Zilog Z80A cadencé à 3,5 MHz
  • Mémoire 48k
  • ROM de 16k contenant le Sinclair Basic
  • Résolution en mode texte : 32×22 caractères
  • Résolution en mode graphique : 256×192 pixels
  • Son : beeper mono
  • Écran : téléviseur
  • Mémoire de masse : magnétophone à cassettes (non fourni)
  • De nombreuses interfaces additionnelles étaient disponibles, ajoutant des ports série ou joystick, le support des cartouches ROM ou du réseau

Une particularité intéressante résidait dans la gestion des couleurs. Bien que la machine sût gérer 8 couleurs (16 en comptant les deux niveaux de brillance), chaque groupe de 8×8 pixels ne pouvait en contenir que 2, ce qui donnait un effet de « bavure » lorsque deux sprites de couleurs différentes se rencontraient…

Ces caractéristiques prêtent aujourd’hui à sourire, mais gardons à l’esprit que ces contraintes ont obligé les programmeurs à déployer des prouesses d’ingéniosité et de créativité, donnant naissance à des standards qui inspirent encore les jeux actuels…

 

Mon Spectrum à moi

Tout ceci me passait toutefois largement au dessus de la tête à l’époque. À 11 ans, j’ignorais totalement ce que pouvait être un processeur. Je n’avais pas conscience de la communauté de passionnés qui, autour de magazines anglais comme Crash ou Your Sinclair, adulait cette machine. Tout ce que je savais, c’est que j’avais là un jouet formidable, qui me permettait certes de m’amuser, mais aussi d’apprendre à programmer.

Et à pirater, même si je ne savais pas encore ce que celà signifiait. Quoi de plus naturel que de copier un jeu, quand il suffit de relier deux magnétophones, et d’appuyer sur la touche PLAY d’un côté et RECORD de l’autre ? D’autant plus que mes cousins parisiens avaient dans leur entourage de nombreux possesseurs de Spectrum, et apportaient leurs trouvailles au campagnard que j’étais lors des fêtes de famille…

Un voyage scolaire en Angleterre fut l’occasion pour moi d’être confronté à un autre concept nouveau : la compatibilité. Ma famille d’accueil possédait en effet un ordinateur d’une autre marque, sur lequel je jouai avec le fiston à Space Harrier pour Spectrum ! L’hallu totale. Comment aurais-je su alors que le succès de la machine était tel que de nombreux clones avaient vu le jour, tout particulièrement dans son pays d’origine ?

Quand j’y pense, le Spectrum m’a décidément tout appris sur l’informatique… Au point que 20 ans après, devenu ingénieur système dans une des plus grosses boîtes informatiques européennes, je ne peux m’empêcher de hocher la tête en pensant à la petite machine noire, et de murmurer : Merci !

sinclair_logo

7 thoughts on “ZX Spectrum+”

  1. Bonjour,
    est-il possible que dans le jeu « l’île maudite » de loriciel, il manque dans le fichier « ilemaudite.tzx » une face de la cassette ? (idem pour tous les fichiers de ce jeu trouvés sur le web.)
    Je suis bloqué dans le jeu et en éditant le fichier source je trouve à la fin de celui-ci : « Retourner la cassette, la rembobiner et appuyer sur la touche LECTURE de votre magnétophone. »

    1. Bonjour,
      il est en effet possible que la seconde face ait été oubliée lors de la numérisation de la cassette. Je n’ai pas personnellement rejoué à ce jeu depuis les années 80, et à l’époque je n’avais pas atteint le point où le problème semble se poser pour vous…
      Malheureusement je ne dispose plus de la cassette originale et ne puis donc refaire une numérisation plus complète. La version proposée sur ce site est celle disponible sur World Of Spectrum. Si par bonheur vous disposez d’une version cassette, je serai heureux de la numériser, ou si vous pouvez le faire vous-même, de la mettre à disposition sur ce site !

  2. Bon, il doit bien manquer l’autre face puisque l’on trouve aussi : « Fin de la 1ere partie. » dans le fichier. Le jeu apparait également dans la compile « 4 Logiciels » mais impossible de trouver le fichier. Par contre j’ai trouvé sur un forum quelqu’un qui semble posséder la compile :
    http://www.gamopat-forum.com/t48622-vends-lot-zx-spectrum-2
    Je n’ai pu progresser dans le jeu qu’en trichant un peu !

  3. Merci !
    Belle histoire qui est aussi la mienne 🙄
    Bien raconté on sent beaucoup d’émotions comme on a pu en avoir à l’époque …
    J’ai par chance pu récupéré un ZX Spectrum vivant 🙂 et qui me permet de me replonger dans ce monde lointain.
    Fabian

  4. Ca ete mon first computer quel claque a l epoque on piratais
    A coup de k7 c etais le pied et on pasais a attrendre et entendre le bruit trident de la k7
    Et quand je passais des nuits entiere a jouer a manic miner alien 8

  5. Quelle émotion de retrouver des utilisateurs du Spectrum qui a été mon 2 eme ordinateur apres le ZX81. Et étant l’auteur de L ile maudite de voire que 30 ans après des « vieux combattants » parlent de mon programme que j avais écrit quand j avais 15 ans. Que de souvenirs. Je dois avoir encore une K7 gardée en souvenirs de mes exploits passés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *